Une plume, des mots

Une plume, des mots... Des coups de coeurs et des rêves. Le tout en poèmes, parfois construits, parfois simple rivière de mots s'enchainant en chantant... Et des photos, des couleurs ramenées de mes promenades, et tout ce qui passe devant mon objectif

01 février 2016

A l'aube de la nuit

La lune était ronde et pleine
Et s'apprêtait à enfanter
Au moins quelques milliers de songes

Pleine lune

Et quand au petit jour s'en vint l'aurore
Elle en prit toutes les couleurs

aube rouge

Posté par Djoe l indien à 20:38 - - Commentaires [ 6] - Permalien [ #]
Tags : , , ,


23 janvier 2016

Un, deux, trois... Soleil !

Croix de cimetière

Les trois frères ?
Trois mariages et un enterrement ?
Les trois mousquetaires ? (ah zut, ils étaient quatre...)
Riri, Fifi et Loulou ?
Les trois ours (de Boucle-d'Or) ?
Les trois p'tits cochons ?
Et si c'était juste que j'étais trois fois bête ? :-)

Posté par Djoe l indien à 09:21 - - Commentaires [ 13] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

17 janvier 2016

Le rêveur

On l'aperçoit souvent là-haut sur la falaise,
Les jambes dans le vide et le regard ailleurs,
L'océan à ses pieds qui de son chant l'apaise,
Et l'épiant dans les airs un goéland railleur.

Il reste là assis et tout le jour observe,
La brume qui s'élève au petit matin frais,
Les vagues doucement qui s'échouent de conserve
Et s'en viennent mourir sur la roche de grès...

Il est l'oiseau, il est la vague, il est l'écume,
Il arpente les airs, serpente sous les mers,
Il est l'astre solaire au levant qui s'allume
Et il est le voilier qui contourne l'amer.

Le vent dans ses cheveux vient lui chanter mystères
Et vieux contes marins : histoires de vaisseaux
Qui viennent s'échouer aux embruns délétères
Montant sournoisement de gouffres abyssaux,

Récits de flibustiers, de trésors dans les îles,
Arrachés dans le sang et les coups de canon
A quelqu'autres forbans ou monstres indociles...
Celui qui rêve là, nul ne connaît son nom ;

Il est l'oiseau, il est la vague, il est l'écume,
Il erre du regard par-delà l'horizon,
Il est l'île lointaine et son volcan qui fume
Et il est le ruisseau sifflotant les saisons.

Le goéland parfois descend sur son épaule,
Lui caresse la joue et murmure tout bas
On ne sait quelle fable, un jour triste, un jour drôle,
Alors que l'océan s'agite en contrebas,

Et c'est les yeux fermés que le vieil homme écoute,
Son sourire ridé dirigé vers les cieux,
Le récit d'un marin qu'une sirène envoûte,
Le vol de l'albatros au plané silencieux...

Il est l'oiseau, il est la vague, il est l'écume,
Il glisse entre deux eaux et le jour et la nuit,
Il est la lune froide et son pâle costume,
Il est l'étoile au loin qui brille sans un bruit.

On le voit quelques fois musardant sur le sable
De son pas nonchalant par le reflux léché,
Associant aux embruns des bouquets impalpables
Qui viennent du lointain, là où l'on met sécher

Le jasmin et le thé ou la fraîche vanille.
Il se laisse narrer ces parfums inconnus,
Imagine un marché aux accents de Manille
Ou de quelque autre lieu un peu plus méconnu...

On moque bien souvent sa folle silhouette
Qui ploie au gré du vent ainsi qu'un vieux roseau,
Mais je pense surtout qu'il n'est rien que poète,
Qu'il est la vague, aussi l'écume, et puis l'oiseau...

10/2015 © JFP

Posté par Djoe l indien à 14:06 - - Commentaires [ 15] - Permalien [ #]
Tags : , , , , ,

10 janvier 2016

La forteresse

A l'abri derrière mes murs
Je braverai vents et marées,
Pendant bien un millier d'années
Je serai là soyez-en sûrs !

Remparts (1)

Remparts (2)

Remparts (3)

Remparts (4)

Photos prises sur l'île de Ré. Dans mon souvenir, on doit être sur le fort de La Prée.

Posté par Djoe l indien à 11:12 - - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

06 janvier 2016

Sérénité

Je monte, monte,
A l'assaut du ciel
A l'assaut des nuages
Bercé par l'horizon

image 091

Posté par Djoe l indien à 10:00 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , ,


03 janvier 2016

Intermède musical

Ce n'est pas souvent, mais je suis tombé sous le charme.
Je ne connaissais pas Agnès Bihl, je suis tombé par hasard sur le CD "Carré de Dames" (Anne Sylvestre / Agnès Bihl / Dorothée Daniel / Nathalie Miravette), j'ai tenté ma chance sans même écouter parce que je connais un tout pti peu A. Sylvestre dans son répertorie adulte.

C'est piquant, c'est mordant, c'est doux, c'est tendre.
C'est tout en délicatesse, tout en finesse, jusqu'au plus profond des texte... Et c'est beau !
Pour beaucoup, des chansons déjà éditées par la première ou la seconde, les deux suivantes étant pianistes et chanteuses, éventuellement compositrices mais pas auteures, réarangées pour deux pianos. Mais comme je ne connaissais pas, pas grave !

Je n'ai pas trouvé l'arangement pour pianos du CD, j'ai trouvé cette version piano / violon. Pas forcément la plus belle disque... Mais si, peut-être bien quand même !
chuttt... Ecoutez... Et regardez... tant d'émotion qui se dégage... (à me demander comment elle a réussi à finir)

La plus belle c'est ma mère

Posté par Djoe l indien à 20:12 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

01 janvier 2016

Une année nouvelle

qui commence bien : je viens de me rendre compte qu'aucune de mes réponses aux commentaires du messages précédent n'étaient passée !
Heureusement que je ne fais pas souvent le ménage dans ma boite au lettres (tiens, à noter dans les résolutions...). Je les ai posées là où elles doivent être si jamais elles n'avaient pas non plus été transmises par mail ;-)


 

Bon, ceci dit, tout le monde ayant déjà souhaité partout tout ce qu'il peut y avoir de plus agréable, je fais quoi, moi ? Je répète la même chose ou pas ?

Non parce que, comme je viens d'être mis de mauvaise humeur, je pourrais p't'être souhaiter plein de choses désagréables, pour changer...

Mais sachant que je suis presque sûr que les choses désagréables ont plus de chances d'arriver que les autres, on risquerait de m'en tenir rigueur, voire carrément de m'en rendre responsable ! Et je ne veux pas être responsable du prochain avion qui tombe, du chien qui mord mémé ou du chat qui pisse sur le canapé !

Je vais donc me contenter de vous souhaiter que rien de désagréable ne vous arrive cette année, ce sera déjà ça de pris lorsque vous serez en vue de sa fin. Et d'ici-là, amusez-vous bien... Mais pas de bêtises hein ! On sait comment ça fini, et je ne veux pas que ce soit de ma faute :-)

Posté par Djoe l indien à 21:11 - - Commentaires [ 12] - Permalien [ #]
Tags :

24 décembre 2015

Le conteur

Un petit conte ou presque, pas de noël... Mais peut-être ce conteur passera-t-il près de chez vous, et s'arrêtera-t-il pour vous en conter un ;-)

Cet homme était conteur et par vaux et par monts,
De village en village au gré de ses errances,
Parcourait le pays sans compter ses souffrances,
De légende en légende et lutins en démons

Sa joie était le soir près de la cheminée
De narrer sans répit les fabuleux récits
Puisés en d'autres lieux, en termes si précis
Que l'assistance était rien moins que fascinée

Tout le jour il marchait sous le vent, la chaleur,
Sous le grain qui s'abat jusqu'à trouver refuge
Dans les moindres recoins (et par quel subterfuge ?)
De cet épais manteau qui n'a plus de couleur

Il a dû parcourir mille et mille autres lieues
A force de marcher de colline en vallons,
Recherchant les hameaux nichés dans les blés blonds
Et les villes fuyant autant que leurs banlieues.

Contre quelque mangeaille il narrait sans tarder
Les histoires sans fins de sorcières méchantes,
De bois noirs et maudits aux sentes malfaisantes
Sous lesquels il n'osait même se hasarder

Il abaissait parfois la voix (presque un murmure)
Quand le vent au dehors se faisait mécontent
Et toquait à la porte et battait le battant
Tel un monstre cherchant à briser une armure !

La magie était là, donner vie il savait
A cette étrange faune aux relents maléfiques,
A ces elfes des bois aux robes mirifiques
Rencontrés dans le noirs des contrées qu'il bravait

La magie était là dans les fables glanées
Aux lèvres des aïeux, dans les contes créés
Les soirs de pleine lune aux vents désemparés
Que lui soufflaient parfois quelques âmes damnées.

Le 13/06/2013 © JFP

Joyeux Noël à toutes et à tous

Posté par Djoe l indien à 15:31 - - Commentaires [ 11] - Permalien [ #]
Tags : , ,

20 décembre 2015

Un goût de lointain

Une petite promenade qui fleure bon l'exotisme.
Tout en restant en France : le domaine du Rayol-jardin des Méditérannées, non loin de Cavalaire-sur-mer, Saint-Tropez et autres coins peut-être un peu plus connus.
C'est un jardin, certes entretenu, mais laissé un peu à l'état sauvage. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est dépaysant :-)

Quelques palmiers qui sentaient presque un début d'automne (photos prises fin septembre...).

palmiers

Une grande collection de catus, agave et autres succulentes.

cactus et autres

Quelques très jolies fleurs... Mais fin septembre n'est sans doute pas la période idéale pour en voir, elles n'étaient plus très nombreuses !

fleurs

Une magnifique agave qui devait bien faire son mètre de diamètre.

agave

Le fameux coussin de belle-mère... pour une belle-mère bien en chair :-)

coussin de belle-mère

Mais vu de plus près, ce serait vraiment dommage qu'une belle-mère y pose ses fesses, même si on ne l'aime vraiment pas du tout !

fleurs de cactus

Et un joli bouquet de fleurs pour terminé, même si ce sont des feuilles et non des fleurs.

succulentes

Posté par Djoe l indien à 10:38 - - Commentaires [ 9] - Permalien [ #]
Tags : , , , , ,

11 décembre 2015

Là haut perché

Seul caressé par le vent,
Touchant le ciel de mes feuilles,
Doré d'un soleil presque couchant
Je suis moi le petit arbre
Au-dessus de la haie, si grand,
Qu'elle en serait presque jalouse

couleurs automnales

Posté par Djoe l indien à 19:41 - - Commentaires [ 6] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,