Une plume, des mots

Une plume, des mots... Des coups de coeurs et des rêves. Le tout en poèmes, parfois construits, parfois simple rivière de mots s'enchainant en chantant... Et des photos, des couleurs ramenées de mes promenades, et tout ce qui passe devant mon objectif

01 mars 2010

Un peu de printemps

DSC_1053

DSC_1039

DSC_1052

Bonne semaine à toutes et tous

Posté par Djoe l indien à 20:28 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , , ,


27 février 2010

A l'aube qui s'éveille

DSC_0950

Posté par Djoe l indien à 13:26 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

23 février 2010

Quelques derniers flocons?

Je sais, j'avais dit que je ne mettrais plus de neige.
En même temps, j'avais dit que je n'en mettrais plus si elle fondait :-)
Et là, déjà, pour monter chez mes parents j'ai eu du mal...
Heureusement qu'ils sont venus me chercher en 4x4!

DSC_0964

Mais bon, c'était joli quand je suis arrivé en haut !!

DSC_0958


DSC_0959

Bonne semaine tout le monde :-)

Posté par Djoe l indien à 22:01 - - Commentaires [ 10] - Permalien [ #]
Tags : , ,

16 février 2010

Bavardage au soleil

Et lueurs matinales :-)

DSC_0926

DSC_0928

Posté par Djoe l indien à 22:37 - - Commentaires [ 6] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

14 février 2010

La péniche

J'ai pris le fleuve un jour d'automne
Et suis parti voir l'océan
Mal m'en a pris, c'est monotone
Je suis rentré vite céans

Car sur les quais de cette Seine
Si chère à bien des parisiens
Je devine entre les persiennes
Fesses galbées et jolis seins

Quand je me glisse sur l'eau vive
Nonchalamment de pont en pont
Je jette un regard sur la rive
Aux accents gais, un peu fripon

Quand se soulève une jupette
Au fond de l'oeil luit un éclair
Je danse sur les vaguelettes
J'avoue la tête un peu en l'air

Quand sur un banc deux amoureux
A plein poumon là-bas s'embrassent
Me vient souvent un petit jeu
Un coup de corne me délasse

Une gambette à moitié nue
Belle balade me suggère
Entre ces jambes d'ingénue
Vers lesquelles mon esprit erre

Les étudiantes bouquinant
Me font rêver dans leurs voyages
Quand leur chemise en s'envolant
Dévoile un peu de leur corps sage

Mais je ne suis pauvre péniche
Qu'un gros bateau sur l'eau errant
J'ai beau sortir mes yeux de biche
Ca n'y fait rien, c'est déchirant...

Le 29/04/2009 © JFP

Posté par Djoe l indien à 19:14 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , , ,


Un nouveau né :-)

Il y a peu, très peu même, une demoiselle pour le moins fort _Mystik a frappé à ma porte.
Vous connaissez ma gentillesse légendaire, je lui ai ouvert :-)
Elle écrit coquin comme j'aime.
J'écris coquin comme elle aime.
Alors nous avons eu l'idée (enfin surtout elle, merci ma chère) de faire un blog commun.
Forcément, un peu coquin, aussi...

Voici ce petit bébé tout nouveau tout beau (j'espère).

Jeux interdits sur la plage

Mille merci _Mystik

Posté par Djoe l indien à 13:29 - - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]
Tags : , ,

13 février 2010

Douceur cotonneuse

DSC_0894


DSC_0895


DSC_0889

Promis, j'arrête les photos de neiges... Dès qu'elle aura fondue!
Et c'est pô parti pour...

Posté par Djoe l indien à 13:02 - - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

09 février 2010

Et les flocons tombaient

DSC_0865

DSC_0868


DSC_0875

Photo prises ce matin à Saint-Etienne. Ce soir il y en avait un peu plus, on verra demain :-)

Posté par Djoe l indien à 23:02 - - Commentaires [ 3] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

08 février 2010

A travers bois

DSC_0831


DSC_0839

DSC_0841

DSC_0842

Posté par Djoe l indien à 21:25 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

04 février 2010

La femme tronc

J'avais promis son histoire après vous l'avoir présentée en photo :-)

Au détour d'un chemin je me suis approché
Près d'une demoiselle enfermée sous l'écorce
De ce pin centenaire au rocher accroché
Y puisant sans relâche une éternelle force

Sans doute jeune et belle au temps de ton supplice
Te voici maintenant ridée de tant d'années
Seule dans la forêt, pleurant cette peau lisse
Qu'aucun amant n'aima dessus l'herbe fanée

As-tu déplut (qui sait?) à un esprit des bois
au point que sa colère en ce lieu solitaire
Te laissa esseulée telle un cerf aux abois
Ou une nymphe grecque en l'ile de Cythère

As-tu rendu jalouse une fée orgueilleuse
A la vue de te yeux saturés de douceur
Au point qu'elle eut grand peur que ta grâce audacieuse
Ne lui prît son aimé jusqu'au tréfonds du coeur

Ou bien serait-ce que tu refusas matin
Les avances d'un dieu, qu'un chagrin sans limite
Poussa à la folie, qui tel un diablotin
T'offrit l'éternité de ce rocher ermite

Le 07/11/2009 © JFP

Posté par Djoe l indien à 21:47 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , ,