Une plume, des mots

Une plume, des mots... Des coups de coeurs et des rêves. Le tout en poèmes, parfois construits, parfois simple rivière de mots s'enchainant en chantant... Et des photos, des couleurs ramenées de mes promenades, et tout ce qui passe devant mon objectif

12 juillet 2015

Humour mural

tag Miss.Tic

Un petit tag tout frais, découvert sur un mur de Saint-Etienne.
Trop joli !

Posté par Djoe l indien à 19:39 - - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : , , ,


07 juillet 2015

Boire ou penser

Songeries

Posté par Djoe l indien à 20:33 - - Commentaires [ 13] - Permalien [ #]
Tags :

05 juillet 2015

La montée lumineuse

Marche après marche
Entre ciel et terre...
Un chemin de lumière

Escalier lumineux

Posté par Djoe l indien à 20:55 - - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

03 juillet 2015

Un rêve sans lune

Par une nuit sans lune aux rêves agités,
Où musent pêle-mêle au rythme des étoiles
Nymphes aux seins jolis couvertes de fins voiles,
Naïades aux yeux doux et aux reflets bleutés...

Par cette nuit sans lune entre mes draps je glisse
Derrière une vénus, au derrière avenant,
Si courtement vêtue qu'il est inconvenant
De confier qu'on en voit le rose du calice

Quand, malicieusement, elle se penche bas
Pour humer quelques fleurs aux senteurs érotiques ;
Cette vision divine et des plus exotiques
Propose en filigrane agréables ébats !

Non loin d'elle sous l'eau d'une cascade fraîche,
Une ondine coquine apprête ses cheveux,
Laissant danser tétons, dorés comme en mes voeux,
Toute affairée qu'elle est à sa mèche revêche.

Je reste sans bouger, les rêves sont bien sots !
La naïade dans l'eau rejoint bientôt l'ondine ;
Ah quel bonheur ce petit cul qui se dandine,
Perlé de gais diamants qui surgissent des eaux.

C'est une nuit sans lune où les corps s'entrelacent,
Dont la douceur lascive enrobe de désir
Les lèvres et les mains qui s'offrent sans rosir,
Sur l'onde cristalline aux ombres qui s'enlacent...

Immobile toujours, j'observe et reste coi
Devant tant de fraîcheur et de beauté gracile,
Devant tant de candeur et de grâce indocile...
Que ce rêve est idiot, à se jouer de moi !

Mais si reine en ces nuits, tu venais me rejoindre,
Oserai-je approcher l'éclat de tes yeux doux,
Ronronner dans ton cou comme un coquin matou
Et lutiner ta peau jusqu'à voir le jour poindre,

Lorsqu'au petit matin la lune paraîtrait
En un petit croissant ; un clin d'oeil, un sourire
Que sur ta rose joue elle viendrait écrire,
Et qui comme un poème à mon éveil naîtrait ?

Le 13/04/2015 © JFP

Juste une petite baignade pour se rafraîchir, ça fait tellement de bien par cette chaleur :-)

Posté par Djoe l indien à 19:52 - - Commentaires [ 15] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

22 juin 2015

Estivales

Ben oui, ça y est, c'est l'été !
Et rien de tel qu'un petit bain de soleil
En se laissant caresser par ses rayons...

marguerite

fleur des champs

Posté par Djoe l indien à 20:27 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , , ,


21 juin 2015

Gourmandise ou maladresse ?

Sans doute un peu des deux !
En tout cas il a amusé pas mal de monde à ses dépends.

Le pigeon prisonnier

Posté par Djoe l indien à 12:10 - - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : , ,

15 juin 2015

Zénitude en rouge et or

Coucher de soleil

Posté par Djoe l indien à 19:35 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

09 juin 2015

Ma folle écriture

Entre dans ma folie, oh lecteur inconscient ;
En cet antre profond où mes fantômes règnent,
Des escadrons sanglants de spectres impatients
Dansent fougueux sabbat que déraisons imprègnent,

Pénètre en cet abîme, où les écrits se font
Le ciment qui manquait à mes folles chimères,
Mais prends garde lecteur, l'abysse est si profond
Qu'il eût pu inspirer même ce vieil Homère !

On y trouve partout des lémures retors
Et dans chaque recoin mes démons se démènent,
A tue-tête chantant d'une voix de stentor
Un sombre requiem, mélopée inhumaine...

On y rencontre aussi les hydres de l'enfer,
Torturant à-tout-va ces mille et unes âmes
Qui tourmentent mes nuits et renaissent en vers,
Et que jamais, lecteur, non jamais je ne blâme !

Mais ne fuis pas lecteur car on y trouve encor,
Dans ce secret jardin, d'improbables licornes
Piaffant sur l'herbe fraîche en fougueux corps-à-corps,
Projetant des éclairs jusqu'au bout de leurs cornes.

On peut y découvrir, aussi, dans la forêt,
Une cascade claire où baigne une naïade
Au galbe délicat, au sourire discret,
Qui lorsqu'elle te voit lance une tendre oeillade,

Entre dans ma folie : elle est douce parfois,
Etrange bien souvent mais pleine de surprises,
C'est un monde magique aux farfadets grivois,
Allez... Viens donc lecteur... Pose là tes valises...

Le 28/03/2015

Posté par Djoe l indien à 20:11 - - Commentaires [ 7] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

07 juin 2015

Quand la nature se déchaine

Que les nuages
Se choquent
S'entrechoquent
Se déchirent
A grands coups de poignards
S'affrontent sans merci
En de lourds feulement
Et qu'il fait nuit comme en plein jour...

Eclair (1)

Eclair (2)

Eclair (3)

Eclair (4)

Eclair (5)

Eclair (6)

Et pourtant, lorsque le soleil se couchait, le ciel semblait plutôt calme !

Coucher de soleil

Les photos sont visibles en plus grand, il suffit de cliquer dessus.

Je venais de finir ma soirée BD, genre vers 23h30, quand l'orage est arrivé ; je suis resté debout jusqu'à 24h30 :-)
100 photos, même pas 15 avec un éclair dessus, et seules celles-ci étaient valables !

Mais je suis super content, c'est la première fois que je peux m'offrir un orage en photos !

Posté par Djoe l indien à 20:58 - - Commentaires [ 3] - Permalien [ #]
Tags : , ,

04 juin 2015

Rêveries

J'ai retrouvé par hasard un vieux brouillon qui m'avait servi pour un défi du samedi !
Et que je n'avais jamais publié ici...
Petite promenade à l'île de Ré (première, sous le phare des baleines), à Andrézieux (seconde, la roseraie dans le parc du château) et sur le bord de la Loire, toujours à Andrézieux.


 

pêcheur île de Ré
Et si le rêve n'était
Qu'une partie de pêche
En solitaire ?








Roses
A moins que ce ne soit
Tout bêtement ma foi
De n'être qu'une rose
Caressée de soleil ?







L'envol d'un goéland 
  Ou bien très simplement
  De n'être qu'un oiseau
  Qui vole au bord de l'eau ?

Posté par Djoe l indien à 20:44 - - Commentaires [ 6] - Permalien [ #]
Tags : , , ,