Une plume, des mots

Une plume, des mots... Des coups de coeurs et des rêves. Le tout en poèmes, parfois construits, parfois simple rivière de mots s'enchainant en chantant... Et des photos, des couleurs ramenées de mes promenades, et tout ce qui passe devant mon objectif

05 juillet 2008

Le soleil joue à cache-cache

Cache-cache

Posté par Djoe l indien à 11:02 - - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]


Vive la piscine

Oui, c'est bien un oiseau en train de se baigner joyeusement

Vive la piscine

Posté par Djoe l indien à 10:58 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

04 juillet 2008

Le hérisson

LeHerisson_700

Posté par Djoe l indien à 21:44 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

03 juillet 2008

Souvenir...

J'ai dans ma tête un souvenir
Celui de ce geste insensé
Qui se glissant dans mes pensées
Tout doucement me fait frémir

J'ai dans ma tête un souvenir
Celui de ta langue timide
Si près de mes lèvres humides
Qui n'ont pas su se retenir

J'ai dans ma tête un souvenir
Celui d'une journée radieuse
Qui m'éclaira de ton sourire
Cette après-midi délicieuse

J'ai dans ma tête tant et tant de souvenirs
Que cette page ne saurait les contenir
J'ai le souvenir de tant et tant de plaisirs
Que je voudrais en construire mon avenir
...

Le 09/06/2008 © JFP

Posté par Djoe l indien à 22:09 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

02 juillet 2008

Gouttes

De planète en planète son âme est en errance
Sur les vagues voguant d'une étoile explosant
Comme d'autres voyagent de Rome à Byzance
Naviguant la lumière, évitant les brisants

Posant son baluchon auprès d'une rivière
Il savoure le calme et peu à peu s'endort
Au son du refrain clair d'une Gé chansonnière,
S'élançant dans la nuit et son long corridor

Apaisé par le bruit de cette eau qui murmure
Il n'entend pas venir ces lourds nuages noirs
Qui à pas de velours inondent la ramure
De ce saule accueillant et haut comme un manoir

A la première goutte une feuille s'arrache,
Quand s'engouffre le vent le vieil arbre frémit,
S'illumine le noir sous les éclairs qui crachent
Et font que par instant la nature blêmit

A la deuxième goutte une branche se casse
Et tombe violemment dans un sinistre bruit
Alors qu'ulule au loin un funeste rapace
Qui sous ce sombre ciel croyait être à la nuit...

A la troisième goutte il est déjà trop tard
Les lourds nuages d'encre assènent leur violence
La pluie autour de lui forme comme un rempart
Et niant sa folie dans la nuit il s'élance...

Le 11/06/2008 © JFP

Posté par Djoe l indien à 21:47 - - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]


24 juin 2008

Paquerette

Paquerette_s

Posté par Djoe l indien à 20:30 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

19 juin 2008

Juste quelques gouttes d'eau agrémentant des fleurs... ou l'inverse

Posté par Djoe l indien à 22:40 - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

18 juin 2008

Souvenirs dansants

Quelques souvenirs qui sont mille couleurs
Dansantes et chantantes dès le matin,
Tous ces souvenirs qui enchantent mon coeur
Me bercent avec la douceur du satin

Sans toi le ciel n'a plus la même chaleur
Et le soleil est quelque peu plus lointain...
Mais le tien me submerge de sa liqueur,
C'est sans importance si le vrai s'éteint!

Viens près de moi en me prêtant tes pensées
Pour que je les mêle aux miennes, insensées
Qui veulent faire revivre ces instants...

Laissons les au rythme d'un pas cadencé;
Dans mon souvenir fut fêté le printemps,
Nos pensées longtemps encor vont le danser...

Le 01/04/2008 © JFP

Posté par Djoe l indien à 22:48 - - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]

15 juin 2008

La lectrice

Une demoiselle croisée au bord d'un sentier...

Mais, pas très discret, je crois qu'elle m'a vu...

Posté par Djoe l indien à 20:33 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

13 juin 2008

L'amour

C'est une main qui se tend
Des mots qu'on ne dit pas
Mais des mots qu'on comprend
Qui font naître l'émoi

C'est un coeur qui s'emballe
A la vue de quelqu'un
Des sentiments qu'on déballe
N'en omettant aucun

C'est un ciel bleu toute l'année
Des fleurs même en hiver
L'envie de se damner
De tout faire à l'envers

C'est marcher côte-à-côte
En regardant devant
Avec le coeur qui saute
Et qui cogne gaiement

C'est la chaleur des baisers
La douceurs des caresses
La tiédeur d'un été
Tout empli de tendresse

C'est ne pas dire "je t'aime"
Mais le penser si fort
Que s'en est un poème
Qui s'écrit sans effort

le 29/09/2006 © JFP

Posté par Djoe l indien à 20:25 - - Commentaires [ 3] - Permalien [ #]