Une plume, des mots

Une plume, des mots... Des coups de coeurs et des rêves. Le tout en poèmes, parfois construits, parfois simple rivière de mots s'enchainant en chantant... Et des photos, des couleurs ramenées de mes promenades, et tout ce qui passe devant mon objectif

22 novembre 2015

Au fond du bois

Dame lune se mire au miroir de ses yeux
Et glisse sa douceur sous la froide lumière
Née de la profondeur de l'infini des cieux.

A tresser ses cheveux dame lune s'amuse
En y glissant reflets, parmi les siens cueillis,
La voilà couronnée aux doux parfums des muses

Et ce parfum s'envole enlacé par le vent...
Un passant beau parleur le respire et s'invite
A lui conter soleil et lune se levant,

Et poussière d'étoile en la voûte céleste
Qui viendrait s'allumer du feu de son regard
Au brillant satiné et à la flamme leste !

Dame lune se rit de ce jeu innocent
De candide fraîcheur, et glisse une étincelle
Pour attiser ce feu encore frémissant.

L'ambiance se fait tendre et bien même coquine,
Car le beau jouvenceau laisse causer ses mains
Dont la verve se teint d'une flamme taquine...

Dame lune se voile arguant de sa pudeur
Lorsque dans l'ombre, nus, les deux coeurs se dévoilent,
Nimbés de son halo et d'espiègle candeur,

Que se touchent les mains, que les corps se découvrent
La peau contre la peau. Le ciel presque en rougit
Devant tant de passion quand l'un l'autre recouvre,

Que ne résonne plus dessous les frondaisons
Que le soupir du jeu des amants qui se cherchent
Les émois inconnus d'improbables frissons.

La faune dans le bois s'interroge et s'inquiète
De ces sonorités que jamais jusqu'ici
On avait pu ouïr, de mémoire de bête...

Et la nymphe je crois, qui habite ce bois,
Aimerait chaque jour revoir ce malhonnête
Qui a laissé son coeur et son corps aux abois !

Mais il a disparu, ainsi sont certains hommes,
Sans donner nulle adresse ou rendez-vous prochain,
Sans rien laisser de lui que ses pas qui résonnent.

Le 14/09/2014 © JFP

Posté par Djoe l indien à 19:46 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,


03 juillet 2015

Un rêve sans lune

Par une nuit sans lune aux rêves agités,
Où musent pêle-mêle au rythme des étoiles
Nymphes aux seins jolis couvertes de fins voiles,
Naïades aux yeux doux et aux reflets bleutés...

Par cette nuit sans lune entre mes draps je glisse
Derrière une vénus, au derrière avenant,
Si courtement vêtue qu'il est inconvenant
De confier qu'on en voit le rose du calice

Quand, malicieusement, elle se penche bas
Pour humer quelques fleurs aux senteurs érotiques ;
Cette vision divine et des plus exotiques
Propose en filigrane agréables ébats !

Non loin d'elle sous l'eau d'une cascade fraîche,
Une ondine coquine apprête ses cheveux,
Laissant danser tétons, dorés comme en mes voeux,
Toute affairée qu'elle est à sa mèche revêche.

Je reste sans bouger, les rêves sont bien sots !
La naïade dans l'eau rejoint bientôt l'ondine ;
Ah quel bonheur ce petit cul qui se dandine,
Perlé de gais diamants qui surgissent des eaux.

C'est une nuit sans lune où les corps s'entrelacent,
Dont la douceur lascive enrobe de désir
Les lèvres et les mains qui s'offrent sans rosir,
Sur l'onde cristalline aux ombres qui s'enlacent...

Immobile toujours, j'observe et reste coi
Devant tant de fraîcheur et de beauté gracile,
Devant tant de candeur et de grâce indocile...
Que ce rêve est idiot, à se jouer de moi !

Mais si reine en ces nuits, tu venais me rejoindre,
Oserai-je approcher l'éclat de tes yeux doux,
Ronronner dans ton cou comme un coquin matou
Et lutiner ta peau jusqu'à voir le jour poindre,

Lorsqu'au petit matin la lune paraîtrait
En un petit croissant ; un clin d'oeil, un sourire
Que sur ta rose joue elle viendrait écrire,
Et qui comme un poème à mon éveil naîtrait ?

Le 13/04/2015 © JFP

Juste une petite baignade pour se rafraîchir, ça fait tellement de bien par cette chaleur :-)

Posté par Djoe l indien à 19:52 - - Commentaires [ 15] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

11 novembre 2014

Par la fenêtre

Je t'imagine nue, accoudée au balcon...
Et peut-être l'es-tu, t'amusant, au passage
De ces mâles courant, de tout ce qui, pas sage
Tourbillonne en ta tête en fantasmes féconds,

Alors que, trop pressés, nul ne voit ce sourire
Qui pourtant en dit long de ce feu qui te cuit
Né de ce jeu naïf : déshabiller autrui
Et laisser le désir un instant te conduire...

Où te mènent dis-moi ces songes de plaisirs
Qui sur un courant d'air glissent entre tes cuisses,
Suggérant à tes sens d'insondables abysses,
Que tu laisses ainsi t'emporter à loisir ?

Rêves-tu que celui qui vient de disparaître
Emprunte l'escalier et entre sans frapper,
Vienne à pas de velours la taille t'attraper
Faisant suite au clin d'oeil jeté par la fenêtre ?

Attends-tu que ses mains remontent sur tes seins,
Qu'un souffle étourdissant à ta bouche il suspende
Et que, les yeux fermés, sa chaleur se répande
Comme se répandrait un délicieux vaccin ?

A moins que simplement ton amant tu n'attendes,
Oubliant le retard qu'il a comme toujours,
Désirant lui offrir ton corps à contre-jour
Pour que son sexe vite avidement se tende...

Quoi que vu ton visage et le cri retenu,
La lèvres que tu mords et les jambes qui tremblent,
Il semble que les vents s'y sont mis tous ensembles
Pour faire déborder ton plaisir contenu ;

Tant pis pour cet amant qui bien trop souvent tarde,
Que tu vois dans la rue, au sourire serein,
Il aura beau l'avoir et droite et bien gaillarde,
Il ne glissera pas dans le creux de tes reins !

Le 08/10/2014 © JFP

Posté par Djoe l indien à 19:23 - - Commentaires [ 6] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

13 octobre 2014

Lever le regard

Et glisser sur les nuages
D'une folie bleu ciel
Qui t'invite à croiser
Les chemins de la vie
Pour aller parcourir
Les quatre coins du monde

traines d'avion

Posté par Djoe l indien à 21:03 - - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

22 juin 2014

Rue du rince-l'oeil

Ca y est je suis de retour :-)
Ma connexion était active le jour même de mon déménagement, mais j'avais encore tant à faire... Et c'est pas fini !

Allez, une petite coquinerie pour la semaine, je reprends le boulot par un déplacement jusqu'à vendredi...

Moi l'indiscret toi l'indécente
Je te suivais entre les murs
De cette rue à Réaumur
D'une démarche nonchalante

Jupette noire au raz des fesses
Observée en catimini,
Un haut dentelle aussi mini
Quémande à l'oeil quelques caresses

Je les lui offre et c'est sans honte
Que ma vue glisse un peu plus bas
Observe la paire de bas
Qui délicatement remonte

Jusque sur le haut de tes cuisses.
Un bout de peau au blanc nacré
Que j'imagine au goût sucré
Sur ma langue, indécent délice

Que cette fesse entr'aperçue.
Je n'y peux rien moi l’indiscret,
Si s'offre ton jardin secret
En toute innocence à ma vue

Tes pas tintent dans la ruelle
Mes pas sonnent en cliquetant
Sur cette danse en contretemps
Qu'offrent tes formes sensuelles

C'est indiscret je te l'accorde
De suivre ainsi ce popotin
Mais indécent non moins certains
Que de ta jupette il déborde...

Le 29/05/2012 © JFP

Bonne semaine à totues et à tous

Posté par Djoe l indien à 20:38 - - Commentaires [ 9] - Permalien [ #]
Tags : , ,


27 avril 2014

La piste aux étoiles

Par delà le ciel bleu, les nuages qui dansent,
Le soleil qui lézarde et le tango du vent,
Mon esprit s'est perdu, insouciance, imprudence,
Ses rêves les plus doux dans l'Ether poursuivant.

J'y vole, papillon, l’irisant de ses ailes
Parmi le feu brûlant de mille autres soleil
Qui sur cet ambre noir tant de bijoux cisèlent,
Et d'or et d'argent fin, et de jaspes vermeils

La lumière s'écoule en rivière estivale
Où se plongent mes yeux pour trouver ton regard,
L'instant tourne sans fin d'une étrange spirale
Et viens nous enserrer de son précieux brocart,

Les étoiles de bleu azurent tes paupières
Et j'y trempe la plume ainsi qu'un blanc pierrot
Pour les fleurir de mots en rimes singulières
Qui se font du désir les allègres hérauts...

Et la lune mutine entre nos yeux de braise
Se rira de nos jeux sous son pâle halo,
Quand nos corps nus iront danser sur la falaise
De nos rêves ardents, brûlant méli-mélo...

Le 27/04/2014 © JFP

Posté par Djoe l indien à 21:27 - - Commentaires [ 16] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

17 novembre 2013

En route pour l'aventure !

Photo proposée pour le thème "Evasion" du projet Photo 52

D3S_3705-1s

Posté par Djoe l indien à 21:28 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

26 mars 2013

Le messager de l'onde

Sur un thème du défi du samedi

 

La lettre terminée, encerclée avec art
Au fil d'or, cachetée à la cire d'abeille
A glissé un matin au fond de la bouteille
Qu'un vieux bouchon de liège apprêta au départ

Il y était noté d'une écriture fine
Mille et autres secrets brûlant ses long doigts morts
Mille et autres désirs entachés de remords ;
Le goulot fut orné de rouge paraffine.

Un geste large et leste et la voici à flots
Prête pour un périple aux confins de ce monde
Sur le bleu océan que ses yeux bleus inondent
A la merci des dieux qui folâtrent sous l'eau

Quelque ondine mutine agrémente la lettre
D'un ou deux vers coquins, le soleil de minuit
D'argent les illumine, aussi l'or de la nuit
Qui tente sans succès derrière lui de naître

Le voyage se passe entre crêtes et creux
Et glisse entre les mots un parfum de vanille,
La tiédeur d'un atoll et les chants de Manille
Ou le feu capricieux d'un volcan sulfureux

Poséidon joueur dessus sa barque entraîne
Le pli et son étui à travers les embruns,
Glisse une perle blanche au sein de cet écrin
Qui trouvera peut-être une future reine

Une vague un beau jour à la terre le rend
Une femme ce jour musarde sur la plage,
Découvre ce présent provenant du grand large,
Hésite un court instant, se ravise et le prend,

Sort la feuille jaunie et commence à la lire,
Découvre des mots doux qui lui parlent d'amour,
De voyage au long cours ; elle est reine ce jour,
Répond à travers flots d'un flamboyant sourire.

Le 13/02/2013 © JFP

Posté par Djoe l indien à 08:08 - - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

14 octobre 2012

A toi mon rêve

Je t'ai rêvée amante, à la bouche de feu
A m'en brûler le corps sous la couette et ses plumes
Et m'éveiller perdu sous les nappes de brumes
Du souvenir ardent de tes baisers fiévreux

Je t'ai rêvée divine aux parfums de la nuit
A m'en croire divin sous l'éclat de ta lune
Et ma main caressait la douceur d'une dune
Que ton corps arborait aux ombres de minuit

Je t'ai rêvée ardente aux yeux de l'océan
Qui nous épiait non loin nous berçant de ses vagues,
Et leur douce musique en un serpent qui vague
Incitait nos corps fous à se donner céans

Je t'ai rêvée lascive abandonnée aux mains
Errantes sur ton corps, douces et attentives
A tes secrets désirs, caresse apéritive
Qui enflamme ton corps tout autant que le mien

Et je te rêve encore à l'aube de mes nuits
A l'ombre de mes jours, délicate lumière
Qui danse entre mes yeux, une rose trémière
Qui fleurit mes étés et brise leur ennui...

Le 07/05/2012 © JFP
 

Posté par Djoe l indien à 21:39 - - Commentaires [ 3] - Permalien [ #]
Tags : , ,

28 mai 2012

Tête en l'air

Dis l'oiseau, que vois-tu de là haut?
Je vois des hommes pressés, des femmes
De mille couleurs fardées, des âmes
En peine d'ici à Bilbao

Dis l'oiseau, que ressens-tu là-haut?
La joie d'être porté par la brise,
Son parfum délicat qui me grise
Lorsque je survole Macao

Dis l'oiseau, ne veux-tu resdescendre?
Mais pourquoi donc l'ami, j'ai ici
Des merveilles, de la Phénicie
Jusqu'au vieux royaume de Cassandre

Dis l'oiseau voudrais-tu m'apporter
Les arômes sucrés des Antilles?
J'irai te chercher ceux de Manille
Si l'hirondelle veut m'escorter.

Dis l'oiseau, envoies-moi de là-haut
Quelques unes de ces plumes légères
Aux couleurs d'une belle étrangère
Que j'écrive un lai sur Bornéo

Dis l'oiseau sais-tu que je t'envie,
De voler à ton gré dans le ciel
Quand je reste si loin du soleil?
Que veux-tu l'ami, c'est la vie!

Dis-l'oiseau me prêtes-tu tes ailes?
Tu ne saurais qu'en faire l'ami
Et si ton dieu n'as jamais permis
Que dans le fond de ton escarcelle

Tu possédas le ciel
Sans doute es-tu bien mieux sur terre...

Le 31/01/2010 © JFP

Posté par Djoe l indien à 21:15 - - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,